Cet article provient en partie du forum jeuxvideo.com a été initialement écrit par “TheSpaceWhale” . Je le remets ici avec sa permission car je le trouve instructif et pertinent.

De la même manière que l’on compose une cave à vin avec différents crus pour s’adapter à toutes les plats, il est important d’adapter son portfolio pour optimiser son investissement, réduire le risque et faire partie de projets novateurs.

Si jamais vous n’avez pas envie d’effectuer des recherche, voici les “coins” sur lesquels il semble être intéressant d’investir en 2018 :

A potentiel : REQ – ADA – ETH – NEO – RDN – BNB – IXT – WALTON  – GRS – XBY

 

Guide d’investissement et gestion d’un portfolio optimisé

 

Chaque “coin” propose des innovations qui lui sont propres et représente un projet. Les projets ont divers variations et applications différentes. Cet article ne fait pas de comparaison entre les différents projet mais classe les monnaies en fonction de leur “catégorie” d’application. C’est très important de comprendre que toutes les monnaies n’agissent pas au même niveau et que certaines sont complémentaires.

Le but étant de comprendre et d’analyser puisque certains projets sont concurrentiels. Pour optimiser son portfolio, il est intérressant d’éviter les doublons, qui lors du crise baisseront très probablement de la même manière.


1. Les monnaies “Currencies”

Le Bitcoin est le tout premier et le plus important néanmoins il a déjà plusieurs gros concurrents sur le marché. Le BTC est ce que l’on appelle un Base Layer Protocol ou bien Protocole de Couche de Base en français. Dans la plupart des cas ces projets concernent des réserves de valeur, un moyen d’échange ou une unité de compte. Il permet d’échanger une transaction de manière sécurisée.

Il y a 3 sous catégories dans la catégories des “Currencies”

BASE LAYER PROTOCOL

http://www.noelshack.com/2017-48-3-1511924081-baselayerprotocol.jpg

EXEMPLE : BTC, LTC, NEM, ARK, Qtum, DCR, Wawes etc…

Ce premier exemple est parlant, la plupart des cryptos présentes sont très connues, mais elles sont toutes en concurrence totale. L’idée étant de ne pas forcément placer ses billes dans divers projets ayant la même fonction. Certaines permettront des transactions plus rapides, d’autres de protocoles pour faire tourner le réseau de manière différente.

PAYMENTS

http://www.noelshack.com/2017-48-3-1511924840-payments.png

EXEMPLE : XLM, XRP, MTL, ADA, REQ

C’est les monnaies qui ont le plus d’exposition, il s’agit de construire le protocole de demain pour échanger des fonds entre les gens, les commerces, les banques.

PRIVACY

http://www.noelshack.com/2017-48-3-1511925091-privacy.jpg

EXEMPLE : XMR, ZEC, DASH, XVG…

Certaines monnaies permettent des niveaux de confidentialité très important, et trouvent leurs succès dans l’arbre des crypto.

L’importance et la division entre les Base Layer Protocol et les Privacy est faite par le public cible. Ainsi le Monero peut totalement coexister sur le long terme avec le BTC, par exemple. L’importance pour les particuliers ainsi que les entreprises d’anonymiser les transactions sera toujours un facteur clé, surtout dans une monnaie cryptée.

 


2. Les monnaies “Smart Contracts”

http://www.noelshack.com/2017-48-3-1511926211-smartcontracts.jpg

EXEMPLE : ETH, EOS, NEO, LSK, ETC…

En réalité on devrait appeler ça des Outils de développement (Developer Tools) puisqu’il s’agit de protocoles. Les utilisateurs interagissent sur ces protocoles et les développeurs créent des applications intuitives autour des blockchains respectives.
J’aimerai notifier que les applications sont en théories décentralisées mais ce n’est pas réellement le cas. Les ICOs autours des blockchains, notament ETH, ne sont pas décentralisées mais le progrès dans le domaine s’effectue, le cas du Komodo le prouve récemment.

Dans la catégorie Developer Tools il y a énormément d’autres intervenants avec d’autres protocoles comme le Scaling, Legality, Security, Privacy, Dags et j’en passe. C’est très intéressant car ils ne sont pas tant concurrents que ça due à l’interopérabilité possible à chacun. Approfondir la compréhension des Developer Tools est tellement enrichissant, de plus c’est vraiment ce qui explose depuis 2017, surtout avec l’ETH.

 

 

 


3. Les monnaies pour authentifier ou anonymiser les individus

Le soucis actuel et majeur que ce soit sur Internet ou la Blockchain, c’est la sécurité. Vous n’êtes pas sans savoir que l’internet visible tourne grâce aux protocoles HTTP et HTTPS, que le DeepWeb est l’ensemble des autres liens non indexés, des pages privées ou bien de l’internet des objets ainsi que le cloud (exemple également de Discord qui fonctionne uniquement sur le DeepWeb). On est donc passé d’applications de bureau local en applications centralisées.

Les pirates informatiques ont donc de plus en plus de facilité pour tout retracer ou bien contrôler ce qu’ils veulent à distance.

Dans la blockchain c’est plus complexe, bien qu’elle souffre encore de failles et de vulnérabilités il est nécessaire, lorsque la confiance se joue sur du P2P, d’être arbitré par des entités « internes ».

Donc pour l’instant le mal nécessaire se développe autour de ses projets. Peut-être que dans un futur pas si lointain elles seront désuètes, mais un investissement dans ces cryptos peut être cohérent comme par exemple :

http://www.noelshack.com/2017-48-3-1511928375-vpn.jpg

http://www.noelshack.com/2017-48-3-1511928382-communication.jpg

http://www.noelshack.com/2017-48-3-1511928389-identity.jpg

 


4. Les monnaies pour des buts spécifiques

Dans les autres, je distingue plusieurs autres applications différentes comme :

– File Storage avec l’exemple de STORJ ou MaidSafe

– Computation avec le GOLEM ou iExec

– Energy avec le Power Ledger ou SunContract

– Social, Vidéo, Music, Data…

 

 

Que pensez-vous de cet article?

(Visited 166 times, 1 visits today)